Armin et Brigitte Steinmann et leurs enfants

«Cela fait plaisir de voir que les consommateurs s’intéressent davantage à l’origine de la viande.»

Il est peu avant midi lorsque nous arrivons à la ferme de la famille Steinmann à Ebersecken. Les signes d’une agitation effrénée et des couinements fébriles nous parviennent de la porcherie. Une fois arrivés à l’espace extérieur de la porcherie, nous voyons tous les porcs alignés en rangs d’oignons. Ils nous montrent effrontément leur queue en tire-bouchon et leurs groins sont plongés dans les mangeoires. Cela pour une raison simple: dans quelques secondes, ils recevront le troisième des cinq repas de la journée. Et chaque porc aimerait évidemment s’assurer la meilleure place.

image

À la ferme de la famille Steinmann, l’heure du repas est le seul moment de la journée où l’on remarque de l’agitation. Avec leurs enfants, ils s’occupent de l’exploitation familiale avec calme, respect et beaucoup d’amour. Il n’est donc pas étonnant qu’Armin ait été séduit dès le début par le programme «de la ferme». «Cela fait plaisir de voir que les consommateurs s’intéressent davantage à l’origine de la viande», déclare-t-il pendant la discussion avant d’ajouter: «Ce sont en premier lieu les animaux qui bénéficient du programme, mais les producteurs en profitent aussi, bien sûr. J’en suis très heureux».

Armin est le représentant de la troisième génération qui dirige l’exploitation. La ferme appartient à la famille Steinmann depuis 1924. Nous nous réjouissons de notre collaboration future.

250 porcs
50 vaches et génisses
5 chats
2 lapins
1 chien

22 hectares

Ebersecken (LU)