Guido Broch

«J’aime passer du temps avec les animaux.»

Bon appétit. Cette fois, ce n’est pas aux porcs que nous souhaitons bon appétit. À peine sortis de la voiture, nous apercevons un chat arpenter fièrement le pré tout proche une souris dans la gueule. «Après tout, c’est pour chasser les souris que nous avons des chats», nous crie Guido en nous accueillant en compagnie de son amie à la ferme familiale à Schötz, dans le canton de Lucerne.

image

Nous entrons dans la porcherie. Normalement, les porcs s’enfuient immédiatement et sortent. Mais pas ici. Ils viennent à notre rencontre, confiants et curieux. «J’aime passer du temps avec les porcs», nous raconte Guido. Le contact avec les animaux est important, car la proximité et la confiance présentent de nombreux avantages. Les porcs se laissent contrôler plus facilement et ne sont pas effrayés chaque fois qu’il rentre dans la porcherie, que ce soit pour remplir les râteliers de paille par exemple ou simplement pour nettoyer. «Et pour les nourrir, non?», demandons-nous. Mais il répond par la négative.

Contrairement à d’autres exploitations, il ne doit pas impérativement entrer dans la porcherie pour nourrir les porcs. Guido dispose en effet d’un système d’alimentation automatique. Cela signifie que les porcs ont accès en permanence à la nourriture et que l’automate est toujours plein. «Ils mangent quand ils ont faim. Le reste du temps, ils se reposent ou jouent dans la paille.» On évite ainsi les conflits entre les porcs.

Guido Broch dirige l’exploitation familiale en deuxième génération avec sa mère et son amie. Nous nous réjouissons de notre collaboration future.

180 porcs
38 vaches, génisses et veaux
8 chats

18,5 hectares

Schötz (LU)